Summerschool Nappes (été 2017)

Les nappes expriment le mieux la troisième dimension de l’eau, après celle linéaire des “couloirs” et surfacique des “capillaires”repandus dans tout le territoire. Souterraines, à différents niveaux, les nappes obligent à prendre en compte, non seulement l’eau de surface - ou la longueur des cours d’eau - mais aussi la profondeur de l’eau et ses liens avec les couches géologiques, le sol et l’utilisation actuelle que le territoire en a fait. L’étude des nappes est d’autant plus pertinente dans l’Eurométropole car celles-ci traversent les frontières en sous-sol, là où aucune ligne ne peut être tracée. Dans un territoire où l’eau souterraine est très exploitée, les nappes sont avant tout une ressource à préserver. Dans le cadre de sa préservation, il est intéressant de repenser totalement le cycle de l’eau où l’utilisation des sols, les eaux de surface et les eaux souterraines peuvent créer de nouvelles synergies.

Nappes cas d'études: Carrières de Tournai(W), Slijpbeek(Fl), Champs camptant sud de Lille(Fr), Roubaix-Moeskroen(Trf)

Nappes cas d'études, maquettes